Carnet de notes (III)

Imprimer

Quelques jours après sa création, je sens bien que j'ai trouvé une bien bonne nouvelle forme d'écriture et de publication avec ce carnet de notes. J'en profite pour remercier Laurent Galley qui m'a donné l'idée d'un carnet en complément à mon blog principal.
Mon rythme de publication est ainsi bien plus fourni et mon écriture bien plus fluide. J'ai enfin pu débloquer un certain nombre de problèmes que j'avais accumulé sous forme de brouillons et de notes non publiées (et donc bien souvent d'interrogations non posées et non résolues).
Bref, bilan positif.

A vrai dire,  je considère que ce carnet de notes correspond à l'extension de mon champ de recherche.
De mes 18 ans à mes 20 ans, j'ai appris le militantisme sur le terrain, puis de mes 20 ans à mes 22 ans, j'ai cherché à savoir ce qu'était le socialisme et à comprendre réellement le monde dans lequel nous vivons, et j'ai ainsi découvert la philosophie politique (et par la même occasion j'ai abandonné l'étude de la science politique pour des études en philosophie et en histoire).
A présent, je complète cette réflexion théorique par une réflexion sur la méthode, ou autrement dit, sur comment nous réaliserons le socialisme. 

Mais cette réflexion méthodologique n'est pas une réflexion idéelle, mais bien une réflexion pratique constamment en interaction et en débat avec les militants qui m'entourent.
Ce tout, militantisme de terrain, philosophie politique, et réflexion tactique, est ce que j'appelle, le socialisme critique.  

Lien permanent Catégories : Le blog 1 commentaire

Commentaires

  • Et bien, cher Adrien, j'en suis très flatté car le "carnet" se montre aussi riche que dynamique... De Marx à Adorno, la réflexion sait aussi passer par la forme brève et variée, à l'interminable développement théorique, souvent d'ailleurs (à l'exception du Capital)condamné à n'aborder que peu de problématiques...

Les commentaires sont fermés.

Mon carnet de notes me sert à préciser ma réflexion à côté de mon blog principal