Instauration d'une modération post-publication des commentaires

Imprimer

Suite aux problèmes que j'ai rencontré aujourd'hui avec certains commentaires déplacés, des attaques personnelles de commentateurs contre d'autres blogueurs, des commentaires qui n'avaient rien à voir avec le contenu de mon blog (!), je cesse de ne pas modérer mes commentaires.

Dorénavant, les commentaires seront modérés après publication.
Autrement dit, vous pouvez toujours commenter mes billets sans que je les contrôle au préalable, mais en cas de commentaire déplacé il sera supprimé. 

Je regrette de devoir restreindre la liberté d'expression, mais je ne laisserai pas une tribune d'expression aux règlements de compte et aux attaques personnelles sur mon blog.

Si les problèmes que j'ai rencontré aujourd'hui continuent, je serais contraint de passer à une modération pré-publication des commentaires... Mais je serais navré de devoir en arriver là.
 

Lien permanent Catégories : Le blog 24 commentaires

Commentaires

  • Il fallait sans doute en arriver là pour éviter de nouvelles dérives.

    Attention, le monsieur peut revenir sous un autre pseudo... Bon courage.

  • Voilà qui est sage Adrien, n'importe quel blog nécessite une modération, ce qui ne veux pas dire censure d'opinion, certains blogueurs font la confusion, mais je sais que vous ne ferez pas cette erreur.

  • Je ne vous suis pas bien. Vous allez donc publier tous les commentaires y compris ceux que vous allez par la suite supprimer?
    Je ne vois pas l'intérêt. Pourquoi les publier en sachant que vous les supprimerez? Combien de temps les laisserez-vous apparaître avant de les faire disparaître?
    Bref, pourquoi ne pas tout de suite faire le tri lorsque vous les recevez dans votre boîte e-mail?

  • Je ne vous suis pas bien. Vous allez donc publier tous les commentaires y compris ceux que vous allez par la suite supprimer?
    Je ne vois pas l'intérêt. Pourquoi les publier en sachant que vous les supprimerez? Combien de temps les laisserez-vous apparaître avant de les faire disparaître?
    Bref, pourquoi ne pas tout de suite faire le tri lorsque vous les recevez dans votre boîte e-mail?

  • OK, je comprends, les commentaires s'affichent sitôt envoyés sans que vous en ayez le contrôle. Mais alors, pourquoi ce choix puisque vous censurerez par la suite. Vous n'apportez aucune solution, les "trolls" pourront toujours s'amuser, ne serait-ce que quelques heures.
    Du moment que vous décidez que vous allez modérer, pourquoi ne pas avoir le contrôle des commentaires avant leur publication?
    Je ne vous suis vraiment pas.

  • Wow, j'ai fait une belle faute de français dans mon commentaire, Duval a le droit de me narguer et me demander si j'ai bu mon café ce matin :-)))

    Ceci dit, il a raison, autant valider les commentaires au moment où vous avez le temps de le faire a posteriori.

    Je ne connais pas le mode de fonctionnement des blogs de la TdG, mais j'imagine qu'il suffit de sélectionner tous ceux que vous acceptez d'un coup et de virer tous les autres.

  • "Je ne vous suis vraiment pas."

    Et si vous vous occupiez de vos oignons sans venir déranger les autres avec votre incompréhension? Si vous vous étiez donné la peine de lire ce qu'Adrien a écrit sur ce qui vous dépasse (dans le fil immédiatement précédent):
    "Mais je me refuse à instaurer une modération des commentaires pré-publication. Je supprimerai les commentaires déplacés après leur publication le cas échéant.
    Je tiens à la liberté d'expression."

    Bien sûr que vous ne suivez pas, car "liberté d'expression" ne fait pas partie de votre vocabulaire, monsieur le modérateur-censeur.

  • J'adore votre politesse, j'admire votre courage, Johann, et surtout, je me réjouis de l'exemple parfait que vous donnez...
    Adieu.

  • Lorsque l'on envoie un commentaire il est agréable de le voir immédiatement publié. Il me semble que cette démarche devrait garantir le respect ainsi que la confiance les uns envers les autres. En imaginant le plaisir de l'auteur d'un blog qui réalise que l'on ne profite pas de sa confiance pour abuser... Aux commentateurs/trices de faire d'autant plus attention que l'auteur du blog accorde sa confiance... sans quoi, de la part des commentateurs/trices il y a muflerie et, si pseudonymes, lâcheté.

  • Rahhhh Johann..., hier c'est vous qui calmiez les esprits sur les blogs. Aujourd'hui faut-il que je le fasse ?

    André Duval a parfaitement le droit de faire ce qu'il veut sur son blog sur le fond, même si je n'approuve pas son mode de faire sur la forme, car je trouve cela totalement inutile pour les raisons maintes fois expliquées et que n'importe quel débutant du net peut détourner avec facilité.

    La garantie fournie n'est d'ailleurs pas complète, dans le sens où nous ne savons pas si son ordi est bien protégé des troyans ou non. Nous le saurons si des spams en tout genre envahissent soudain notre boîte mail. Pour l'instant, ce n'est pas le cas.

    Je n'approuve pas non plus qu'il ne laisse pas passer vos commentaires qui sont en règle générale très courtois, également instructifs, mais c'est son choix et nous devons le respecter.

  • Certains de mes messages se sont envolés par le pur hasard ce sont les mystères des écrits qui prennent des ailes..... l 'essentiel est de s 'exprimer.......donc cher ami je vous rassure......
    la dame de hte SAVOIE

  • Madame Jmemêledetout,

    Vous avez entièrement raison. Duval fait ce qu'il veut sur son blog. Aucun reproche de ma part. "Modérateur-censeur" n'est pas un reproche, cela correspond simplement à sa pratique. Ce que je ne supporte pas c'est qu'il vient faire sa propagande pour "son choix" sur d'autres blogs. Ou qu'il prétende donner une leçon à d'autres. Adrien est très clair. Duval n'a pas pris la peine de le lire ni de comprendre et il vient ici comme un cheveu sur la soupe.

    Bref il me semble que c'est Duval qui fait un reproche à Adrien.


    "et que n'importe quel débutant du net peut détourner avec facilité."

    Oui, vous avez encore raison, mais je ne vais pas m'abaisser à ça.
    Et je suis sans doute trop poli et pas assez courageux pour chercher à le ridiculiser.

    Maintenant je n'aime pas les mentalités inquisitrices et je ne lui accorde aucune confiance. Comme vous dites, chacun ses choix. Et je savais bien qu'il ne passera pas mon commentaire et j'en ai ri quand il s'est montré désolé. [Ce qui peut aussi être entendu comme une pression pour que je satisfasse à ses conditions, alors même que je lui avais fait comprendre que je considérais comme acquis la non publication de mon commentaire.] Sur quoi il a répondu "Et moi donc!", ce que je trouve hypocrite (et hors sujet dans le fil de la discussion sur son blog): peut-on à la fois être désolé et en rire? Le manque de respect est envers ses lecteurs quand il mentionne le commentaire non publié sur son blog au lieu de m'écrire personnellement.


    "Aujourd'hui faut-il que je le fasse ?"

    Merci de votre commentaire. Mais je ne pense pas avoir été "méchant", ou bien?
    Il faut savoir prendre de la distance. Et un petit coup de patte de temps en temps permet d'apprendre beaucoup. Sourire. Et comme il n'y reviendra pas le sujet est clos.

  • @Johann,

    Quelques précisions :

    1)
    "et que n'importe quel débutant du net peut détourner avec facilité."

    Je ne disais pas cela par rapport à vous, mais en général et pour montrer l'aberration du système.

    2)
    "Et moi donc!"

    A la première lecture, je n'ai pas eu la sensation que c'était lui qui avait écrit ça, mais un autre commentateur pour démontrer à quel point il est facile d'usurper une identité. Mais bon, je dis cela intuitivement et je peux me tromper.

    3)
    "méchant"

    Méchant non mais disons que le petit coup de patte avait les griffes bien dehors et que lorsqu'on s'adresse à quelqu'un en lui disant "tu es ceci" on émet un jugement plutôt que de s'approprier une vision en disant "Je vois ou je ressens ceci comme une attitude de... etc... (Sourire aussi)

    4)
    "Le manque de respect est envers ses lecteurs quand il mentionne le commentaire non publié sur son blog au lieu de m'écrire personnellement."

    Ce n'est pas très fair-play en effet, mais j'imagine qu'il le fait pour gagner du temps et que cela serve aussi aux autres anonymes. Il serait plus simple de copier-coller en bas de chaque blog une petite phrase qui dirait : merci aux anonymes de lire le règlement du blog s'ils veulent être validés, avec le lien vers celui-ci. Gain de temps et de paix relevant du sens pratique.

    Le sujet est en effet clos.

    * * *

    Nos excuses Adrien pour ce "presque" hors sujet.

  • Travaux Pratiques" je poste un commentaire à K Rappard, sur le fumeur , suit dans la minute un"

    J.-P. Garbade condamné pour pédophilie !!

    Et la plainte pénale tête de noeud ?

    Écrit par : Corto | 11/03/2014
    Ce mec sait que mentionner Garbade a constitué auparavant un" causus belli "capable de persuader Mabut de fermer le site de l'hôte du commentaire. Ses sites d'accès de plus en plus inaccessibles le Taré préfère casser la baraque
    Je considère que tous les commentateurs- bloggeurs devraient pétitionner afin d'interdire à Maurice Jaccard alias Corto tout accès à cette plate-forme .
    Adrien s'il souscrit à cette demande devrait se charger de récolter les signatures de commentateurs identifiables sur son site.
    L'avenir d'un échange d'idées de polémiques de traits d'humour mérite cet effort

  • "Je considère que tous les commentateurs- bloggeurs devraient pétitionner afin d'interdire à Maurice Jaccard alias Corto tout accès à cette plate-forme ."
    Il suffirait pourtant que les bloggeurs s'astreignent au tri des commentaires, ce qui me paraît très simple et peu exigeant. Vous recevez un e-mail indiquant que vous avez reçu un commentaire, vous le lisez et s'il est publiable, vous l'acceptez. Si c'est une provocation ou un délire d'un cinglé quelconque, vous le rejetez. C'est tout.
    Pas vraiment de quoi en faire tout un débat psycho-moralisateur.

  • Avec Corto on n'est plus dans la liberté d'expression. On est dans la malveillance pure - ou la maladie mentale. J'ai lu ce qu'il a écrit sur les filles de Briand, c'est dingue. J'ai cru qu'il pouvait s'amender, je me suis trompé. Au temps du western les choses auraient été plus simples.

    Je travaille à ma réponse pénale. Par ailleurs si l'idée de Briand est reprise par Adrien, j'y souscris. Les blogueurs peuvent avoir des désaccords vifs, mais cela ne met pas en cause la plate-forme. Semer la merde, Corto n'y a aucun mérite. Ses méthodes sont d'une facilité enfantine et d'inspiration perverse. Il n'aurait pas déparé dans le staff d'Hitler. Mais il n'est pas juste qu'un individu tordu arrive à influencer à ce point un groupe important et très actif et menace la pérennité de la plate-forme.

  • Je ne sais pas si les lecteurs occasionnels se marrent ou s'ils prennent tous les intervenants pour des timbrés...

    J'observe seulement que la fuite radioactive a contaminé pas mal d'espaces mal protégés. C'est sûr que cela provoque l'exode. Aux responsables des «centrales» de prendre leurs responsabilités.

  • "Aux responsables des «centrales» de prendre leurs responsabilités." Lourde erreur que de compter là-dessus. ces responsables sont tous des journalistes, et un journaliste, cela hait les blogs par définition. Ils ont accompli des études pour avoir le droit de baver dans les journaux et exercer le 4ème pouvoir, décréter ce qui est bon pour le peuple, et voici que ce dernier aurait le droit de s'exprimer. Tous les journalistes sont de gauche et donc contre la liberté d'expression ou contre tous les droits démocratiques qu'ils voudraient supprimer (mais ça, je ne sais pas comment ils comptent s'y prendre !).

    Non, il faut que les blogueurs fassent le tri comme je l'indiquais ci-dessus. Il n'est pas du tout normal qu'un pachakmak laisse corto polluer complétement le site 24 heures. C'est de l'irresponsabilité pure et simple.

  • Suite au commentaire de Géo, j'ai été visité les blogs sur le site 24 heures et notamment celui de "Pachakmak".
    Je suis sidéré par ce que Pachakmak laisse passer sur son blog et surtout stupéfait par ce que Corto publie.
    C'est vraiment grave.... GRAVE ééééééénnnooOOOOOOooorrRRRrrme...

  • Bonjour à tous. Corto a un problème. Corto est un blême. Corto nous fait croire qu'il a le contrôle sur nos pensées et nos actes. Corto est un vrai fasciste bien structuré et il ne me fait pas peur du tout. J'ai tenté de le raisonner. Je n'y arrive pas. Il a tout intérêt à quitter mon blog. Je viens de l'écrire il y a quelques minutes sur mon blog. Ce n'est pas à lui de faire la justice ni envers John ni envers n'importe quel autre blogueur. 24 Heures et la TdG seraient bien inspirés de lui interdire l'accès aux commentaires. Je crois savoir que la Rédaction de ces deux journaux imposent l'identité complète et réelle avant de laisser publier un commentaire sous un pseudo. Alors faire le ménage serait bien pour ses deux plate-formes Blog qui perd en intérêt avec de tels individus.

    Concernant la modération des commentaires, j'aime bien que les gens puissent voir que leurs commentaires ne s'affichent pas plusieurs heures plus tard voir même plusieurs jours si nous, les blogueurs nous devons nous absenter. Evidemment, cela présuppose une certaine confiance et le respect du blog. Ce que certains, comme Corto, ne pratique pas. Bref, Pour le moment, je ne l'envisage toujours pas et seuls les coms qui dérivent vis-à-vis d'autres personnes sont censurés ou alors font l'objet d'une réponse plus ou moins cinglante. voilà, J'attends de voir si le sieur Corto continue à pourrir mon blog malgré mon carton rouge. Si c'est le cas, je commencerai à modérer tous les commentaires arrivant sur mon blog.

    JMC, ce qui est vraiment grave et énorme, c'est de savoir que le monde glisse gentiment vers des fascismes, des haines, et des guerres totales...

  • @pachakmac

    Erreur. Les journaux exigent l'idendité complète sous les articles de leur journal, mais pas sur les blogs dont c'est l'auteur qui est responsable de ce qui est dit. C'est donc à l'auteur du blog de déterminer ce qu'il laisse passer ou pas.

    Mais c'est vrai que c'est dommage de devoir en arriver là pour une seule personne, alors que cela se passe plutôt bien en règle générale.

  • Jmemêledetout, je ne suis pas sûr d'être dans l'erreur. Depuis quelques temps, les gens qui affichent leurs coms sous pseudo doivent laisser leur réelle identité à la Rédaction du journal pour avoir accès à l'écriture de commentaires. Dès lors, il serait relativement simple à la Rédaction de ne plus autorisé une personne à commenter sur sa plate-forme. Si quelqu'un comme Mr Mabut pouvait par exemple nous éclairer ici sur ce sujet et sous ce billet, ce serait parfait.

    A noter que 24 Heures a fait un tri de ces blogueurs et blogueuses autorisé à publier sur sa plate-forme. Donc, ce serait le comble que le même 24 Heures ne puissent pas exclure des commentateurs et des commentatrices qui dérapent trop!

  • Pachakmak @ Vous avez aussi une responsabilité envers le site 24 heures lui-même, que vous laissez polluer par une seule personne. Il n'est donc pas étonnant que les blogs passent pour un repaire de tarés pour la plupart des gens. C'est dommage, et vous avez un rôle à jouer. Comme tous ceux qui laissent Corto polluer leurs blogs au nom d'un libéralisme mal compris.

  • @pachakmac

    Vous m'avez mal lue ;) Sur le journal et ses articles oui, la rédaction demande l'identité, sur les blogs non, car ceux-ci sont sous la reponsabilité du blogueur comme le dit justement Geo.

    D'ailleurs je viens de laisser un commentaire sur votre blog avec mon pseudo et sans qu'on m'ait rien demandé sur 24h00.

Les commentaires sont fermés.

Mon carnet de notes me sert à préciser ma réflexion à côté de mon blog principal