23/08/2014

L'unanimité c'est le libre-marché


Certains pensent parfois qu'il y aurait une alternative à la démocratie et à la dictature qui serait le principe d'unanimité et qui permettrait de donner une justification à toutes les prises de décision à prendre en groupe. En effet, si toute décision est prise unanimement, alors il n'y a nulle tyrannie.
Les unanimistes auraient-ils trouvé la clef du bonheur ?

En fait, ils ont simplement mis un nom sur quelque chose qui en avait déjà un : le libre-marché. En effet, toute transaction dans le cadre d'un marché libre se fait sur la base d'un consentement mutuel. J'offre telle chose contre telle somme d'argent ou contre telle autre chose, x me l'achète s'il est intéressé par mon offre. Pas de transaction, pas d'échange, pas d'offre et de demande, sans principe d'unanimité, de consentement mutuel.

Ce qui fonde l'échange entre des individus, c'est bien le fait qu'ils sont tous deux d'accord d'échanger. Sinon ce n'est pas un échange. Par conséquent, le principe d'unanimité, l'alternative à la tyrannie (démocratique ou pas), c'est le libre marché. 

17:25 Écrit par Adrien Faure dans Unanimité | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Ouais sauf que pour que ledit échange soit libre, il faut qu'un certain nombre de conditions soient remplies : consommateur rationnel, existence de vraies alternatives sur le marché, parfaite information, etc. Choses qui, dans la vraie vie avec de vrais gens, évidemment, ne sont jamais remplies.

De plus, chacun a un pouvoir de "vote" dépendant de sa fortune personnelle : ce système s'appelle la PLOUTOCRATIE.

Écrit par : josette | 23/08/2014

Josette, le consommateur est toujours rationnel, mais la rationalité est subjective, il y a toujours les meilleures offres possibles sur un marché libre, et l'information n'est jamais parfaite, ce qui n'est pas un problème.

Il n'y a pas de vote réellement, seulement des gens qui achètent ce qu'ils veulent acheter. Voudriez-vous que l'on vous interdise d'acheter une paire de chaussette bleue à la Migros ?

Écrit par : Adrien Faure | 24/08/2014

Les commentaires sont fermés.