11/09/2014

Note sur l'activité philosophique

Contrairement à Deleuze, je ne considère pas que le but de l'activité philosophique consiste à produire/créer/inventer des concepts. Au contraire, je considère plutôt comme Wittgenstein que le but de l'activité philosophique réside dans le travail de clarification des concepts, du langage, et de la pensée*. Concrètement, cela signifie il me semble que l'activité philosophique se traduit par un travail de définition des termes et des choses qui existe. A mon humble avis, beaucoup de débats portent justement sur le sens que x donne à A. La défense argumentée logiquement valide (la défense d'une thèse) que le sens x de A est juste est donc une part de l'activité philosophique.

Une autre part de l'activité philosophique réside (et cela est reconnu depuis Rawls) dans l'éthique normative, soit dans l'activité de défense de ce qui devrait être (philosophie éthique**, philosophie politique).

L'ensemble de ces activités constitue la recherche de la vérité, qui est il me semble le but de la philosophie. 

*Le langage permet l'étude de la pensée. La logique est le cadre limite (le champ des possibilités) de la pensée. Depuis 1980 on étudie toutefois directement la pensée (cf. philosophie de l'esprit et des émotions). 

**On peut différencier une philosophie éthique normative d'une philosophie méta-éthique qui se contente de définir les concepts éthiques. 

22:39 Écrit par Adrien Faure dans Philosophie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.