14/10/2013

De nos candidatures Socialistes au Conseil d’État


L'assemblée générale du PS genevois de jeudi dernier n'a pas vraiment tranché clairement les modalités des candidatures Socialistes au Conseil d’État.

En effet, voici quelques options qui pourraient être adjointes à nos deux candidatures :

- Nos candidats s'engagent à ne pas assumer les décisions prises par le Conseil d’État, lorsque ces dernières vont à l'encontre des positions du PS et à le faire savoir publiquement (dénoncement et non respect de la collégialité).

- Dans le cas où le Conseil d’État prendrait des décisions allant à l'encontre des positions du PS de manière répétée et de manière trop élevée, ou dans le cas où on tenterait de leur imposer le respect de la collégialité, les candidats s'engagent à démissionner de leur siège.

- Dans le cas où seuls 2 élus de gauche seraient élus au Conseil d’État, les candidats doivent abandonner leur siège (refuser son élection).

- Dans le cas où seul 1 élu Socialiste sur 2 serait élu au Conseil d’État, ce dernier doit abandonner son siège.

Ces conditions n'ayant pas été adjointes pour le moment aux candidatures Socialistes au Conseil d’État, le débat sur leur utilité reprendra donc en tout cas après les élections (après le deuxième tour). Un débat s'imposerait selon moi à ce moment-la pour discuter des options de notre parti et trancher sur ce qui lui est le plus favorable. 

12:08 Écrit par Adrien Faure dans Conseil d'Etat, Elections cantonales 2013 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg