29/08/2013

Du faussement nommé « Mouvement pour la liberté » (réponses aux critiques)

Suite à ma courte publication sur le faussement nommé "Mouvement pour la liberté", j'ai reçu bon nombre de critiques de la part de ses membres.

Voilà quelques éléments de réponse à leurs commentaires.

D'abord, oui, le libéralisme le plus cohérent est l'anarchisme libéral, et non le social-libéralisme, qui n'est qu'un tas de compromissions avec les valeurs libérales. Sur ce point, les anarchistes libéraux ont bien raison.
Le minarchisme étant une position intermédiaire entre les deux.

Mais les contradictions de l'anarchisme libéral font que ce système est un non sens, entendez par non sens, une contradiction logique (donc quelque chose de non possible).

La chaîne d'implications logiques sur laquelle je m'appuie pour affirmer cela est ici.  

Cette argumentation est complétée par un texte sur la nature de l'Etat, ici

Concernant, la lutte des classes, oui je maintiens qu'elle est toujours d'actualité. On trouvera une défense de cela ici, et ici.

Enfin, concernant le minarchisme.
Oui, la situation en Europe du sud consiste bel et bien en une application des théories minarchistes de l'Etat minimal. Privatisations des services publics, vente des biens et entreprises publics, baisse des salaires des fonctionnaires, et licenciements massifs des fonctionnaires, sont quelques bons exemples d'une application du minarchisme.

Avez-vous quelque chose à répondre à cela ?

 

17:43 Écrit par Adrien Faure dans "Mouvement pour la liberté" | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

27/08/2013

Du faussement nommé « Mouvement pour la liberté »



Le Mouvement pour la liberté regroupe les libéraux les plus extrêmes issus de tous les partis de droite (bon, il me semble quand même principalement du PLR). Il s'agit concrètement d'un regroupement propagandiste de libéraux minarchistes et d'anarchistes libéraux, qui essaient de diffuser leurs idées, entre autres par entrisme dans les partis de droite.

Je ne pense pas que leur courant sera jamais puissant, néanmoins leur propagande sur les réseaux est active et bruyante.

Leur apparition représente pour moi le symptôme de la rencontre entre la radicalisation idéologique et un idéalisme bourgeois d'une frange minoritaire des classes dominantes. Cela ne peut qu'être signe de l'affaiblissement de nos adversaires, et du renforcement de nos positions, car leurs idées ne peuvent qu'affaiblir la cohésion du bloc bourgeois, et semer le trouble dans l'esprit de leurs militants.

Sur leurs idées, le minarchisme est classiquement ce qu'on appelle le néolibéralisme ou l'ultralibéralisme, autrement dit la théorie de l’État minimal, comme on peut la voir appliquée en Europe du sud aujourd'hui (avec les conséquences que l'on connaît).

Quant à l'anarchisme libéral, c'est un non sens, car tout système inégalitaire produit un État répressif pour maintenir l'inégalité en place (et Dieu sait si un capitalisme purement libéral serait inégalitaire !). 

14:52 Écrit par Adrien Faure dans "Mouvement pour la liberté" | Lien permanent | Commentaires (6) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg