Spontanéité des travailleurs

  • Spontanéité des travailleurs

    Imprimer



    Contrairement au léninisme, je m'inscris plutôt dans l'opéraïsme et le conseillisme, pour défendre l'idée que les travailleurs n'ont pas besoin d'un parti (révolutionnaire/guide) pour se mobiliser, s'organiser, et réaliser le socialisme.

    Je ne dis pas qu'un parti et ses militants ne puissent pas apporter une aide utile aux travailleurs pour s'organiser et se mobiliser, mais je considère que sans cette aide les travailleurs peuvent tout aussi bien s'organiser par eux-même. Autrement dit, je considère que la spontanéité des travailleurs est la meilleure façon pour eux de s'organiser et de se mobiliser, et il me semble d'ailleurs que les exemples historiques sont de mon côté sur ce sujet. 

Mon carnet de notes me sert à préciser ma réflexion à côté de mon blog principal